Alain Morisod à coeur ouvert

ALAIN MORISOD & SWEET PEOPLE

ALAIN MORISOD  « A CŒUR OUVERT »

Que n’a-t-on pas déjà dit, ou écrit sur ALAIN MORISOD & SWEET PEOPLE ?

On les a qualifiés de phénomène, d’artistes pour le 3ème âge ou je ne sais quoi encore.

Eh bien non ! L’homme est parfaitement normal et résolument humain. Mais c’est vrai qu’ils font partie de ces saltimbanques qu’il est de bon ton d’évoquer avec condescendance et ironie…

Artistes populaires, ils sont d’hier, d’une autre galaxie : des artistes dont la prétention ne se mesure pas à l’aulne des paroles écrites, mais à la fidélité qu’ils vouent à leur public depuis maintenant plus de quarante ans !

On les « accusent » de n’être que des marchands de rêve, coupables de chanter l’amour en rose sur des accords convenus, alors que l’humanité sait que le bonheur ne niche pas sur les rives du Lac de Come… C’est vrai, mais quel talent !

ALAIN MORISOD & SWEET PEOPLE, des artistes qui ont grandi à l’école de l’humilité et de la générosité, de la tendresse et de l’espoir. C’est de cette existence là dont ils témoignent à travers leurs chansons, et c’est pour cela aussi qu’un vrai public leur voue un attachement et une fidélité à toute épreuve, au-delà des modes et de l’ignorance de certains médias à leur égard.

« Nous sortons un nouvel album tous les 18 mois environ. Quand d’ici-là, le nouvel album aura terminé sa vie, un suivant sera déjà là. Ainsi on ne disparaît pas !

De toute façon, je ne peux pas rester sans faire de la musique ! »

 

Est-ce l’angoisse de la fermeture du rideau qui vous tient ?

Le rideau peut à tout moment se refermer, c’est la loi de notre profession. Rien n’est jamais acquis…Avec le temps qui passe, on apprend les vraies valeurs de la vie, on devient lucide…

« Soit l’on amène une chanson qui nous plaît et surtout qui plaît au public, en prouvant que l’on peut encore exister, que nous avons quelque chose à apporter à des milliers de gens. Soit on tient compte des critiques, des nouveaux médias et on s’enfonce. En fait, mon option, depuis toujours, est de rester positif, suivre mon chemin sans trop me poser de questions.

Je ne veux pas être à la mode à tout prix (je ne l’ai du reste jamais été…mais on est toujours là !), je fais ce que j’ai toujours fait, ce que j’ai encore très envie de faire, en traversant ces fameuses modes et essayant surtout de rester moi-même : sincère, spontané, enthousiaste. »

Avez-vous une chanson fétiche ?

On en a plusieurs…49 disques d’or ou de platine, cela représente beaucoup de chansons, de mélodies qui ont eu le bonheur de plaire au public…

Nous les interprétons toujours avec autant de conviction, sans lassitude, sans les dénaturer jamais ! Parce que le public les a accrochés telles quelle dans la vie.

Il les entend et se dit :  » en 1978, j’ai rencontré telle personne », ou « c’est la naissance de ma fille », ou « j’avais offert le disque à ma mère » etc… C’est un souvenir à respecter.

Avez-vous conscience de faire partie de la vie de millier de gens ?

Oui, depuis des années…La vie de gens qui sont seuls, heureux ou malheureux, malades, qui s’accrochent à un personnage, au groupe, à un refrain…des gens pour qui nous représentons beaucoup parce que le compagnon adoré n’est plus là, parce que l’on a peut-être chanté une chanson de SWEET PEOPLE à tel anniversaire, à telle réunion de famille…

Des gens simples ?

Oui, souvent des gens simples, mais des gens vrais !

Lorsqu’on a vendu des millions d’albums, dans quel état d’esprit est-on quand on sort un nouveau disque ? 

Inquiet, mais confiant ! On se dit qu’on a essayé de faire le meilleur disque possible, qui nous plaise en tout cas, et à ceux qui nous aiment vraiment, depuis longtemps…

Mais surtout il nous permettra d’emmener de nouvelles chansons sur scène, à la rencontre des gens. D’ailleurs, je pense qu’il n’est qu’un simple passeport pour ouvrir la porte des spectacles.

Vous pensez qu’une chanson de SWEET PEOPLE peut faire réfléchir le gens ?

J’en ai la conviction, et de nombreux témoignages du public ! Car on chante la vie, avec ses joies, ses chagrins, et les gens se retrouvent en elles !

Et de toute façon, même si le choix des mots, la façon de s’exprimer est différente, on chante tous l’Amour, la Vie !

Comment expliquez-vous que votre public soit majoritairement féminin ?

Tant mieux ! J’ai toujours été proche des femmes. Je m’entends souvent mieux avec elles qu’avec les hommes. Mes meilleurs amis sont des femmes. C’est un besoin.

Dans l’angoisse en pensant à l’avenir ?

Comme tout le monde, bien sûr ! Savoir si on sera en santé, si on aura encore des idées, si le public sera toujours là !

Mais serein, car je n’ai jamais triché avec le vrai monde, je suis toujours resté fidèle à moi-même, aux espérances de mon adolescence…

Récemment, à la suite d’un concert au Québec, à Mont-Laurier, une spectatrice a écrit à un journal pour leur dire, en parlant de notre concert de la veille : « Il y a longtemps que je les aime…jamais je ne les oublierai ! »

Ainsi, avec des musiques sans prétention, intemporelles, mais venues du cœur, et des mots simples – mais jamais simplistes ! – il faut bien reconnaître qu’ALAIN MORISOD & SWEET PEOPLE demeurent fidèle à leur image, dans leur façon d’être

et un feeling qui est, ma foi, très populaire dans le sens noble du terme.

Enregistrés entre 1971 et 2011, les 80 titres qui constituent cette nouvelle production Stamy Music sont tous différents de ceux figurant sur les Volumes 1 et 2 précédemment sortis !

Une manière de compléter efficacement une rétrospective impressionnante : celle d’un groupe suisse extraordinaire – plus de quarante ans de carrière ! – et encore loin d’avoir chanté son dernier refrain…

Recent Posts